Secteur informatique : les avantages des colliers de serrage

avantages des colliers de serrage

Permettant un accrochage optimal aux structures alu, les liens de serrage sont utilisés dans de nombreuses situations, notamment lors des grandes ou petites scènes, les lancements de produits, les salons pros… Dans le secteur informatique, ils jouent aussi un rôle essentiel en assurant une bonne fixation des matériaux et une sécurité d’exploitation.

Le collier de serrage, un outil indispensable dans le secteur informatique

Composés généralement d’un collier bouclant la structure alu qui est associé à une vis papillon ou un dispositif de fixation, les liens de serrage procurent un système de fixation des plus performants dans le secteur informatique. Dans la plupart des cas, cette vis est de dimension standard et permet un accrochage de matériel informatique et évènementiel divers : projecteur, accessoire publicitaire ou encore écran plat.

Le collier de serrage présente de nombreux avantages. Par rapport au crochet de serrage, il confère une esthétique plus recherchée et discrète à la fois. Il offre notamment une finition en alu similaire aux structures tubulaires à échelle triangle ou carré. Aussi, il ne présente aucune menace pour l’intégrité des matériels informatiques et s’adapte facilement aux diamètres des tubes et des câbles à raccorder. Enfin, il se décline sous plusieurs variétés sur le marché qui permettent différents usages détournés. On en trouve sous tous ses aspects comme le double collier, le collier orientable, le collier à crochet ou encore le collier en anneau.

Les principales utilisations des colliers de serrage

En plus du fait d’être utilisés pour la fixation des matériels et des câbles informatiques, les colliers de serrage peuvent aussi assurer d’autres rôles importants. Ils interviennent notamment dans les systèmes de fixation des installations électriques, de la fabrication des harnais, du bâtiment, des applications de prémontage, dans l’industrie de l’emballage et dans les autres types d’industrie offshore.

Certains modèles permettent notamment un vissage optimal dans un mur, voire au plafond en fonction de leur épaisseur. Pouvant soutenir une charge maximale estimée à 100 kg, ils peuvent servir à assurer la fixation de structures complexes. D’autres modèles sont plutôt conçus pour procurer un gain de temps considérable lors d’un montage de réseautage informatique. Ils sont surtout sous forme de collier à clapet et peuvent supporter 20 kg de matériel. Les modèles de lien de serrage les plus simples sont utilisés pour remplacer les vis papillon classiques par un crochet ou un anneau. Ils permettent de suspendre des matériels comme les grills suspendus ou aussi les bâches publicitaires. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les colliers de serrage en matériau synthétique

Les colliers de serrage en matériau synthétique offrent un usage très rapide pour la fixation des tubes et du réseau de câbles informatique. Ils se constituent d’un ruban plastique souple en même temps à la flexion et à la traction. À la flexion, ils assurent un rebouclage sur sa longueur, à la traction, ils permettent une fixation solide du matériel. Le ruban se constitue de dents régulières en forme de scie sur l’une de ses deux faces. Son extrémité est affinée pour une facilité d’insertion du matériel tandis que son autre côté présente une sorte de cage à cliquet. Cette cage impose un mouvement allant dans un sens en avant. Une fois le ruban cliqueté, il devient alors impossible de retirer le collier grâce à un système anti-retour.

On distingue principalement trois types de lien de serrage en matériau synthétique : les colliers en nylon, les colliers en rilsan et les colliers auto-agrippants. Les colliers de serrage en nylon crantés s’utilisent pour le montage des raccords en tuyaux polyéthylène avec une épaisseur fin ou modéré. Ils sont généralement disponibles en diamètre inférieur à 20 mm et s’installent facilement grâce à une pince multiprise. Les colliers en rilsan ou en polyamide s’emploient pour le frettage des câbles ou de tuyaux souples. Dans des versions renforcées avec une languette inox, ils peuvent aussi servir au blocage des gaines dans les systèmes de ventilation annelées. Les colliers auto-agrippants ou en velcro sont quant à eux utiles pour la fixation et le serrage des matières légères comme les isolants en tubes ou de réservoirs.

Les colliers de serrage en métal

L’acier galvanisé, inoxydable, peint ou bichromaté est le matériau idéal utilisé pour la fabrication des colliers de serrage en métal. Toutefois, on pourrait aussi les façonner à partir d’un alliage d’aluminium, en fonte ou aussi en laiton matricé. On distingue différents types de colliers métalliques, notamment les colliers à vis sans fin, les colliers à fil, les colliers à oreille, les colliers clipsables, les colliers à tourillon, les colliers à ressort et les colliers à languette.

Les colliers à vis sans fin se constituent de bande de feuillards perforée ou crantée qui s’actionne à l’aide d’une vis sans fin. Fréquemment utilisés dans le secteur informatique, ils se déclinent sous tous les diamètres possibles, supérieurs à 8 mm. On pourrait également en fabriquer sur mesure dans un atelier de métallurgie. Le collier à fil se définit sur une boucle fait en fil d’acier avec des extrémités façonnées en anneau permettant le passage d’un boulon de serrage. Le collier à oreille présente la forme d’un anneau fermé en U grâce à un pliage diamétralement opposé pour assurer un serrage par écrasement.

Un collier clipsable est formé d’une bande métallique élastique avec des extrémités munies de crochet et d’oreille. Le serrage est assuré par blocage du crochet dans l’oreille à l’aide d’une pince. Le collier à tourillon se constitue de bande à bords relevés avec deux anneaux soudés transversalement sur deux tiges cylindriques percées. Une vis de serrage associe alors l’ensemble et est munie d’un pont servant à répartir la charge à supporter à l’issue du serrage.

Le collier à ressort est pourvu de fil de ressort avec des extrémités relevées qui servent d’appui d’ouverture. La compression du ressort assure une force de serrage suffisante dans le processus de serrage. Enfin, le collier à languette se constitue de bande de feuillards évidée et pliée qui reçoit une goupille fendue. Le serrage est alors possible à l’aide de cette goupille et suite à l’insertion de l’extrémité de cette dernière dans un double ruban.

Savoir choisir le bon collier de serrage pour son réseau de câblage informatique

Pour choisir le type de collier de serrage à acheter, nombreux paramètres peuvent être pris en compte comme le diamètre, la charge qu’il peut supporter et la finition qu’il offre.

Pour fixer des structures et des câbles de section 220 mm, on doit choisir des liens de serrage présentant un diamètre entre 32 et 35 mm en fonction du fabricant. Pour une structure en alu de 290 mm, le diamètre du collier de serrage requis est entre 48 et 51 mm. Avant tout achat, il est conseillé de vérifier la fiche technique du collier pour vérifier s’il convient réellement au diamètre des câbles.

Chaque lien de serrage en serflex est assigné à une valeur maximale de charge précise. Cette valeur est inscrite sur les détails du produit et peut varier de 50 kg à 1 tonne selon les modèles. La finition qu’il offre est aussi un critère important. Généralement, les colliers de serrage en métal présentent une finition en alu brossé ou de type chromé. Pour le cas des colliers en matériau synthétique, on peut obtenir différentes couleurs aux choix : bleu, noir, jaune, orange, vert, rouge…